Familles adoptives ou d’accueil ?


Genève, conférence : Familles adoptives ou d’accueil, quelles différences !

Le 5 octobre 2015

Le Dr Fanny Cohen Herlema donné une conférence à Genève à la demande de l’Espace A et de l’Association Genevoise des Familles d’Accueil avec hébergement, sur le thème :

Familles adoptives, familles d’accueil, quelles différences et quelles similitudes pour les enfants et les familles ? Quelle place pour la famille biologique ?

La circulation d’enfants est un phénomène ancien qui n’a été régulé que relativement tard.

En tant que mesures de protection de l’enfance, l’adoption et l’accueil ont été abordées du point du vue de l’enfant. Quelque soit le projet pour l’enfant la séparation d’avec sa famille biologique, d’avec le milieu dans lequel il vit est une épreuve qu’il faut préparer avec lui, quelque soit son âge. Doivent être également préparées à cet accueil particulier les familles concernées, qu’elles soient d’adoption ou d’accueil.

Au cours de l’évolution de cet enfant la famille biologique garde une place, active pour l’enfant en famille d’accueil, plus fantasmatique pour l’enfant adopté. Dans les deux cas, la position de la famille où se trouve l’enfant est fondamentale pour lui permettre d’élaborer la séparation, définitive ou non, et la place qu’il se sent en droit de lui donner.

Ont été également abordé la question du changement que peut représenter pour une famille et un enfant le fait de passer du statut de famille d’accueil à famille adoptive. On se trouve dans une situation qui ressemble alors à l’adoption ouverte où les deux familles se connaissent, et de plus et ici ont été amenées à travailler ensemble.

Le conflit de loyauté qui était déjà présent risque de trouver un terrain pour se déployer encore plus et la place de chacun est à retrouver/inventer.

Nous avons conclu en soulignant l’importance de la formation professionnelle pour les familles d’accueil (en Suisse, dans le canton de Genève ce n’est pas une profession), un soutien au long cours et pour les familles adoptives, également, l’importance de la préparation et de la possibilité d’avoir un soutien.